SOMMAIRE
Titre : La Princesse Lointaine
Auteur : Edmond Eugène Alexis Rostand (1868-1918).
Éditeur : Paris : Librairie G. Charpentier et E. Fasquelle. Eugène Fasquelle, éditeur. - 1895.
Format : In-12°. 98 pages. Non illustré par Mucha.
Localisation : France : Bas-Rhin, Strasbourg - Bibliothèque nationale et universitaire. Cote : CD.803.862.  
Notes : Edmond Rostand, auteur dramatique et poète français, créa en 1895 La Princesse Lointaine pièce en 4 actes, en vers. Il débutait quand Sarah Bernhardt, alors en pleine gloire et à la recherche de nouveaux talents et d'argent pour son théâtre, lui commanda un rôle (Mélissinde, comtesse de Tripoli). La pièce connut un grand succès, comme beaucoup de pièces de ce genre à l'époque, mais ce fut un désastre financier pour l'actrice. Edmond Rostand créera La Samaritaine le 14 avril 1897 et le 15 mars 1900 L'Aiglon interprétées par Sarah Bernhardt. Edmond Rostand sera élu à l'Académie Française en 1901. Ses œuvres d'inspiration historique étaient destinées à un large public. Son Cyrano de Bergerac reste une œuvre mondialement connue.
CONTENU :
: Étude pour l'affiche.
Mucha, devenu ami et sous contrat d'exclusivité avec Sarah Bernhardt, co-produisit la pièce. Il montra à cette occasion qu'il était capable de créer autre chose que de plaisantes affiches, assumant et maîtrisant l'intégralité d'un concept artistique (costumes, bijoux, décors, programme etc). Il ne put toutefois créer d'affiche avant la première représentation le 5 avril 1895 au Théâtre Sarah Bernhardt. Il en reste une grande esquisse où Sarah Bernhardt est représentée en pied coiffée de son célèbre diadème. Mucha reprendra la partie supérieure pour d'autres réalisations (cf. La Plume). La pièce fut à l'origine d'un roman (Edmond Rostand en a refusé l'écriture, Robert de Flers sera finalement choisi par l'éditeur) Ilsée, Princesse de Tripoli qu'illustrera superbement Mucha.

   Étude pour l'affiche zoom


ca 1899 : Étude pour le panneau décoratif La Princesse Lointaine pour le foyer du Théâtre Sarah Bernhardt à Paris (Théâtre de La Renaissance). Aquarelle. Le panneau fut reproduit dans Art et Décoration, Cocorico. Une partie de la composition fut utilisée pour l'afiche Lygie.

   Étude pour le panneau du Théâtre Sarah Bernhardt zoom


1895 : Photographie de Sarah Bernhardt dans La Princesse Lointaine dédicacée par l'artiste. Reutlinger Studio, Paris.

   Sarah Bernhardt zoom


1900 : Diadème pour la tiare créée par Mucha pour La Princesse Lointaine. France - Paris : Bibliothèque-Musée de l'Opéra.

   Diadème zoom


1900 : Tiare complète.

   Tiare zoom


1895 : Études de costumes (9 connus) pour La Princesse Lointaine. Chaque feuillet au format 34,3 x 24 cm. Aquarelle, encre et crayon sur papier. Collection privée.

   Études de costumes zoom


1895 : Étude de costume. Aquarelle, encre et crayon sur papier 39 x 22,5 cm. Collection privée.

   Étude de costume zoom


1895 : Étude de costume. Aquarelle, encre et crayon sur papier 31 x 20 cm. Collection privée.

   Étude de costume zoom


ca 1910 : Carte postale éditée par Lefèvre-Utile. Portrait de Sarah Bernhardt dans La Princesse Lointaine. "Série verte", chromolithographie sur papier 14 x 9 cm, Imprimerie Moderne, Nantes. Collection privée.

   Carte postale Lefèvre-Utile zoom


1903 : Affiche pour les biscuits Lefèvre-Utile 69,8 x 61 cm. Portrait de Sarah Bernhardt dans La Princesse Lointaine. Imprimerie F. Champemois, Paris. Collection privée.
Cette affiche marque la fin de la collaboration de Mucha avec la société Lefèvre-Utile.

  Affiche pour les biscuits Lefèvre-Utile zoom


1903 : Portrait de Sarah Bernhardt dans La Princesse Lointaine. Pastel sur papier 57 x 42 cm. Collection Doi.

   Portrait de Sarah Bernhardt zoom


: Illustatrion pour l'acte IV parue dans L'Illustration, Paris Known and Unknown, Journal de l'Université des Annales.

   Portrait de Sarah Bernhardt zoom


ANNEXE :
: Mucha, en 1894, travailla sur un projet d'affiche pour le pièce d'Edmond Rostand La Princesse Lointaine. L'affiche ne vit pas le jour mais Mucha réutilisera la partie supérieure de la composition pour créer un portrait de face très ressemblant de Sarah Bernhardt, coiffée du diadème qu'il avait dessiné pour la création de la pièce. La Plume utilisera ce portrait pour la promotion du numéro du 15 décembre 1896 de la revue contenant un article consacré à la célèbre actrice et intitulé La Princesse Lointaine. L'article ne fut publié que le 1er janvier 1897.
Annonce de La Plume pour l'article du 15 décembre 1896. Collection privée.

   Annonce de l'article du 15 décembre 1896

: Épreuve lithographique en 2 couleurs de l'affiche. En bas à droite, inscription: "Imprimé pour L'EDITION D'ART PAR F. CHAMPENOIS".

   Épreuve lithographique zoom

1897 : Lithographie rehaussée d'aquarelle 77 x 57 cm environ. En bas à droite, inscription: "Imprimé pour L'EDITION D'ART PAR F. CHAMPENOIS". Collection privée.

   Lithographie aquarellée zoom

1897 : Essai lithographique. Collection privée.
Le visage de Sarah Bernhardt est ici très affiné, rajeuni. Il semble plus figé et idéalisé. Une facétie d'artiste ou une demande de l'actrice?

   Essai lithographique zoom

: La composition fut utilisée pour annoncer la Journée Sarah Bernhardt (9 décembre 1896), mémorable manifestation mondaine organisée en l'honneur de l'actrice. Collection privée.

   Journée Sarah Bernhardt 9 décembre 1896 zoom

1900 : Carte postale. Imprimerie F. Champenois, Paris. Collection privée.
 La composition a été légèrement modifiée, la médiocre qualité de l'impression transforme singulièrement le visage de Sarah Bernhardt.

   Lygie. Carte postale zoom

1900 : Variante pour les magasins La Belle Jardinière, 2, Rue du Pont Neuf - Paris. Collection privée.

   La Belle Jardinière zoom

: Étude pour l'affiche.

   Étude pour l'affiche zoom


 retour   mis à jour le 21-12-2008   haut